C-Diplo

Avatar de l’utilisateur
Mr_Noob
Messages : 90
Inscription : sam. août 27, 2022 9:11 pm

C-Diplo

Message par Mr_Noob »

C-Diplo“ est une légende urbaine, tantôt agent du chaos, tantôt facteur de progrès, tantôt „système“, qui est née au sein des communautés anglophones de Diplomacy. Elle s’est répandue dans le monde entier, y compris sur le territoire français, où – selon la légende – elle aurait été engendrée par une ancienne figure mythologique, B.A.G.

La croyance selon laquelle l’acronyme „B.A.G.“ désignait la première intelligence artificielle devenue championne du monde en face-à-face est postérieure à l’apparition de C-Diplo. Les faits d’armes de ce ou de ces joueurs étaient en effet déjà chantés dans les années précédant la démocratisation d’internet, à la fin du Néolithique. Si la transformation de ce personnage héroïque en une figure antéchristique n’a jamais fait l'objet d'une analyse poussée, elle explique néanmoins que la filiation supposée entre B.A.G. et C-Diplo soit tombée dans l’oubli.

C-Diplo résulterait du besoin de rationalisation éprouvé par les peuplades anglo-saxonnes face à la montée de pratiques réfractaires au dogme du Draw, entre l’âge de Miro et l’âge de Parker.
Lors de sa leçon inaugurale à la Chaire de Diplomacy Herméneutique au comptoir de la cafétéria „Chez Nénesse“ à Harvard, Edi Birsan soutient que les hérétiques européens ont élaboré une formule cabalistique, celle de C-Diplo, qui leur permettait d’assumer en toute impunité leurs instincts guerriers, leur inaptitude au compromis et leur besoin infantile de se soumettre à un vainqueur unique*.
A l’inverse, son contemporain britannique Toby Harris attribue à C-Diplo le pouvoir de limiter les éliminations en cours de partie, de favoriser la rétention des nouvelles recrues et de réduire les aléas en tournois, en particulier ceux liés à la répartition aléatoire des nullards entre les tables.** En cela, C-Diplo aurait marqué une étape cruciale dans l’émergence d’une civilisation diplomaciste évoluée, limite woke.

On trouvait encore au début des années 2020 des références à C-Diplo, qui y était parfois encore présenté comme „le système de scorage le plus répandu“. Un passage en revue des évènements et des communautés diplomacistes de l’époque contredit pourtant ces affirmations : on trouve trace de C-Diplo dans de rares parties quasi-amicales, on soupçonne sa présence, invérifiable, derrière les épaisses nappes d’un tournoi en brouillard de guerre.

Dans un brouillon inachevé pour son Encyclopædia diplomatica, d’Alembert – qui croyait à l’existence de C-Diplo – exprimait une crainte : l’une des qualités de C-Diplo et de ses descendants, la beginner-friendliness, pouvait être dévoyée.
„Comme me l’expliquait Toby, tout en me conseillant cet auto-rebond foireux à l’automne 1907, C-Diplo ne se contente pas d’épargner les débutants (à l’inverse du Draw-Size Scoring), il évite les fins de parties ennuyeuses et récompense la subtilité. Une révolution copernicienne dans le monde plat et munichéocentré du face-à-face ! C-Diplo contente les joueurs chevronnés tout en incitant les débutants à revenir. Mais, il y a un hic.“
Le raisonnement de d’Alembert, auquel Diderot ne souscrivait pas, était que si, d’un côté, C-Diplo favorisait l’instauration d’un équilibre des forces et que, de l’autre, le gunboat*** favorisait l’émergence de méta-jeux, alors si le méta qui en résultait était déséquilibré, le recours à des parties simultanées à la tête de chaque puissance était nécessaire. N’étant ni réputé pour ses prédispositions au multitasking ni pour sa fidélité à la langue française, d’Alembert voyait dans la multiplication des parties en simultané et dans sa résultante, l’allongement des DL, un répulsif à newbie contre lequel même C-Diplo montrait ses limites.
„En ligne,“ écrit d’Alembert, „quand les parties se rallongent à outrance et qu’en plus, on ne peut même pas causer avec son voisin, que font les novices ? Certains cumulent les parties, pour supporter l’attente ou pour apprendre plus vite. Ils y trouvent surtout le prétexte idéal pour mettre de côté leurs études, leur travail, leur famille, leur vie sociale et/ou leur santé mentale. D’autres vont voir ailleurs, là où, dans le même temps, ils peuvent jouer une partie jusqu’au bout, et à fond, tout en négociant.“
En d’autres termes, du point de vue de la communauté, les bienfaits de C-Diplo en face-à-face pouvait s’avérer néfaste en gunboat.

Diderot, de son coté, trouvait plus intéressant d’aborder C-Diplo sous un autre angle.
„J’en conviens, Jean-Baptiste, le gunboat favorise le méta. Admettons une seconde que, comme vous le prétendez, sa rencontre avec C-Diplo, sur des durées si courtes, engendre un méta déséquilibré. Imaginons même que le 7/7/7 et que d’autres formes graves d’addictions diplomacistes soient les fruits de l’union entre gunboat & C-Diplo. Mais diantre, peut importe ! Dites-moi plutôt, cher ami, si le 7/7/7, de par la haute fréquence des parties qu’il implique, favorise le renouvellement du méta, ou si, de par les compensations qu’il permet entre les résultats des puissances, il rend superflu le renouvellement du méta ?“

Véxé, d'Alembert ne fournit ni réponse ni version définitive de son article.

* Référence déjà fourni dans l'article sur le Draw : https://www.youtube.com/watch?v=8ojW4Lp ... hx&index=3 à partir de [4 :31]
**https://diplomacyzines.co.uk/home/conte ... or-sinner/
***voir l'article „Blitz“ : viewtopic.php?t=265
"Quand la morale fait place à l'amoral, faut avoir l'ouïe fine."
-- Tante Gertrude
Répondre

Revenir à « Encyclopædia Diplomatica »